Le Brexit et ses conséquences économiques en France

Le Brexit et ses conséquences

Après que l’accord de la sortie du Royaume uni de l’Union européenne a été ratifié, on entre dans une période de transition pour la mise en œuvre du processus de changement. Cette décision des Britanniques de se retirer de l’Union européenne va provoquer des conséquences sans précédent, notamment sur l’économie française.  Les points sur les effets du Brexit en France.

Fin du libre-échange entre la France et le Royaume-Uni

Le retrait de l’Angleterre de l’Union européenne est synonyme de la fin du libre-échange avec la France. En conséquence, beaucoup de produits vont être touchés par une flambée des prix sans précédent. En effet, de nombreux secteurs d’activité ne vont pas être épargnés par ce changement. Par exemple le secteur automobile, de l’aéronautique, de la chimie et de l’agroalimentaire… Les divers produits de l’industrie de la consommation seront également touchés par cette augmentation. Parmi eux, c’est le secteur de l’agroalimentaire qui va entraîner le plus d’effets, étant donné que la Grande-Bretagne est l’exportateur prédominant outre-Manche.  Le secteur viticole, les aliments lactés et céréaliers vont être également touchés par les tarifs douaniers et non douaniers.

Outre cela, la complexité des procédures administratives va se sentir pour les sociétés. Ainsi, les petites et moyennes entreprises vont être les plus vulnérables face à cette situation par rapport aux grosses boites. Donc, si un nouvel accord de libre-échange a vraiment lieu, la France sera parmi les pays les plus atteints par le Brexit. Pour plus d’analyse économique sur les impacts éventuels du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne sur les sociétés françaises, ne ratez pas l’interview avec Monsieur Julien Vautel qui va exprimer ses avis sur le sujet.

Tempête dans le monde financier

Des chocs financiers vont être observés sur l’économie de la France à cause du Brexit. En effet, la France place le Royaume-Uni à la quatrième place en termes d’investissements directs à l’étranger. Ceci représente un dixième de la totalité des investissements français à l’extérieur. L’appel aux emprunts des Anglais dans les banques françaises représente 17% de la totalité des crédits d’après les règlements internationaux des banques. Selon aussi un calcul sur les balances de paiement britannique d’il y a cinq ans, les Français possèdent des avoirs dans le domaine financier sur le sol britannique à hauteur de 60% de son PIB. La menace touchera directement ces valeurs si cette dégradation de l’économie et de la finance a vraiment lieu. Le président d’Hedios Patrimoine, julien vautel donne plus d’explications dans son interview sur les conséquences du Brexit sur le monde financier en France.

En parlant toujours de marché, la bourse de Paris tirera un avantage de ce retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. En effet, le déplacement d’activité se fait sentir et la place financière de la Ville Lumière a de l’espoir. Bien qu’on a pu constater de nombreuses baisses dans les bourses du monde entier, l’indice boursier de la zone euro reste plus ou moins stable. Dans la situation actuelle, Paris pourra faire ses revanches dans le financement des entreprises start-up. Notez que les organismes financiers français présents à Londres font partie d’un réseau mondial de crédits en euro.

Brexit : obstacle au commerce français

Le transport par voie terrestre, le secteur des tissus et de l’électricité sont plus vulnérables que le reste de l’économie française à cause du Brexit. L’exportation vers le sol anglais sera remise en question. De plus, le secteur automobile subira des conséquences non négligeables à cause des flux des échanges perturbés, la production sur le sol français devra baisser en nombre. De nombreuses régions de la France exportent leurs produits vers le Royaume-Uni et, avec le Brexit, elles verront leurs productions chuter. Il faut noter que le commerce des bijoux devance largement celui des véhicules en matière d’exportation vers le sol anglais. Les effets du Brexit sur le tourisme français sont tout à fait probables aussi.

Perturbation dans le monde équestre

Le divorce entre l’Union européenne et le Royaume uni perturbe le monde de l’équitation entre la France et l’Angleterre.  En effet, les chevaux de course qui font le va-et-vient entre les deux pays sont nombreux, et plusieurs milliers d’euros circulent dans ce business. L’instauration d’une frontière franco-britannique pourrait être un blocage à cette filière qui prospère depuis des années, affectant gravement le monde équestre. Les éleveurs de chevaux d’Irlande partagent les mêmes soucis que les producteurs. Les professionnels du secteur affirment que les retards et les dépenses complémentaires en transport et logistique pourraient encore réduire au plus bas la marge bénéficiaire des investisseurs dans cette filière.

Entre le Royaume-Uni et la France, une multitude de chevaux de course et d’élevage font le déplacement annuellement. Notez qu’en France, les employés qui travaillent dans le milieu équestre représentent plus de 40 000 personnes. Le temps passé aux formalités douanières pourrait réduire considérablement la valeur de ces animaux de course. Et par conséquent, les travailleurs aussi sont menacés. C’est un enjeu économique qui présente des dangers pour le marché des emplois déjà en baisse. On peut dire donc que les conséquences économiques du Brexit sur le sol français toucheront de nombreux secteurs d’activités.